Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Article labellisé du jour

Sarcophage des Époux, urne funéraire étrusque.

Les Étrusques sont un peuple qui a vécu dans le centre de la péninsule italienne depuis la fin de l'âge du bronze et dont les Romains ont hérité une part importante de leur culture. D'abord connus par les Grecs sous le nom de Tyrrhéniens ou Tyrsènes, ils le sont ensuite par les Romains sous les noms de Etrusci ou Tusci.

L'origine des Étrusques fait l'objet de débats animés depuis la Renaissance entre partisans d'une thèse autochtone et ceux d'une origine orientale. Un relatif consensus s'est établi, suivant en cela Massimo Pallottino, et la majorité des étruscologues considère que l'autochtonie est compatible avec des apports orientaux divers et qu'il serait vain de poursuivre un débat que seules quelques études génétiques ont relancé récemment. Si l'écriture étrusque, empruntée aux Grecs, se lit sans problèmes, la langue qu'elle véhicule n'est pas indo-européenne et sa connaissance reste fort lacunaire.

L'histoire de cette civilisation antique s'étend sur un millénaire. L'archéologie témoigne d'une culture villanovienne s'étendant du début du Xe à la fin du VIIIe siècle av. J.-C., mais les textes historiques la concernant font défaut. Elle est suivie par l'ascension d'une série de cités prospères entretenant des échanges culturels et commerciaux avec les Phéniciens, les Carthaginois et les Grecs d'Italie méridionale, qui progressent vers le sud, contrôlant la modeste Rome, gouvernée durant un siècle par des rois étrusques et fondant la colonie de Capoue. La puissance étrusque décline avec les invasions des Celtes et des Samnites, puis la conquête progressive par la République romaine. En 17 av. J.-C., l'ensemble du territoire étrusque, devenu la Regio VII, est incorporé dans le découpage administratif de l'Italie romaine.

La puissance militaire des Étrusques se manifeste notamment sous la forme d'importantes forces navales et d'une infanterie composée de guerriers ayant adopté un armement hoplitique et la formation d'unités en phalange grecque. Les cités, bénéficiant d'une architecture avancée, possèdent pour la plupart de solides enceintes et des positions géostratégiques fortes.

Le territoire originel des Étrusques, l'Étrurie, correspond approximativement à l'actuelle Toscane, au tiers nord du Latium et au nord-ouest de l'Ombrie. À leur apogée, au cours de la période dite archaïque, leur emprise s'étend de la plaine du Pô à la Campanie. Les cités étrusques forment à l'origine une confédération de 12 villes, la dodécapole, à laquelle se seraient ajoutées par la suite deux autres confédérations, la dodécapole padane au nord et la dodécapole campanienne, ainsi que plusieurs colonies ou comptoirs en Ligurie, en Gaule cisalpine et en Corse. Chacune de ces cités est dirigée par un zilath, l'équivalent d'un roi.

Le saviez-vous ?

Éphéméride du 23 juillet

Lire dans une autre langue